Sois « chanceuse », ça ne te coûte rien!

Au cours d’un récent voyage sur Paris, j’ai fait la connaissance d’un jeune homme qui a changé ma vie! Il semblait gentil… Il était Sénégalais et j’adore ce pays alors je me suis dit tiens, je vais m’en faire un pote! Je savais bien qu’il avait autre chose derrière la tête, mais j’étais sûre de pouvoir l’esquiver. Les filles, vous me suivez n’est-ce pas? Hihi. Donc un soir, il vient me voir à mon hôtel. Obligé, je devais lui rendre la pareille avant de repartir. Je vais donc rencontrer Mr à Noisy-le-sec, Une banlieue bien éloignée du 14e arrondissement où je logeais. Ah mais tu n’as pas dit que tu es courtoise?

Déjà, les contrôleurs m’ont collé une amende parce que je n’avais pas le bon ticket pour passer. Ca c’est un signe de Dieu que je n’aurais pas dû négliger. Ensuite j’arrive dans le quartier après une heure et demi de route, c’était déjà la nuit! Il vient me chercher au métro, toujours souriant je me dit que ça en valait la peine finalement. Mais une fois sur place, surprise! On est chez sa sœur dit il. Dans un HLM sans wifi, où on entendait les voisins à travers les murs, eh mama! Donc on cause et il croit m’embobiner. « Ouais je vends des produits de marque à petit prix… J’ai quelques contacts ». Mr me montre un paquet dans un coin de la pièce, c’est pour toi « si tu es chanceuse ». J’étais pas sûre de comprendre, j’étais même pas à l’aise alors je voulais juste rentrer et le plus tôt, pour ne pas rater mon métro. « Ah mais on est bien. Laisse, je te paye un taxi après ». Proposé si gentiment, tu refuses comment? Je me force donc à la détente et essaye de connaître le contenu du fameux paquet. « Je te montrerai tout à l’heure, sois pas pressée ». Mr voulait d’abord me montrer à quel point il est un bon parti. Et moi je le laisse écouler son baratin, pour lui faire comprendre au final que nous deux c’est même pas une option. Donc il finit son discours et tente de m’embrasser. Je le repousse gentiment et commence aussi à lui expliquer que je suis déjà casée. « Ok mais j’ai envie de toi ». Haï, est-ce que c’est forcé? Chacun campe sur ses positions.

Et là il pointe le fameux paquet du doigt, il dit « Je constate que t’es pas chanceuse toi! ». Ah bon? Il commence à m’expliquer la « chance ». Pour lui, je serais chanceuse si je pouvais recevoir le cadeau qu’il m’avait préparé, des mèches et parfums. Tout ça en échange d’une partie de jambes en l’air! Et il s’exclame « ça te coûte quoi? Rien du tout! » Jusqu’aujourd’hui, je vous jure que ce « rien du tout » résonne dans ma tête comme une menace. Quoi, nous sommes devenus une marchandise maintenant? Combien sont-ils encore, ces salauds qui s’imaginent que notre dignité est à échanger contre des babioles? Des mèches? Des parfums? Des chaussures et que sais-je encore? Mais tout ça n’est rien comparé à notre dignité sisters, ressaisissons-nous!

J’étais donc là, choquée mais en même temps inquiète de ne pas le froisser.  Je n’avais pas peur du viol non. Seulement il se faisait tard, le métro ne passait plus et il refusait de payer mon taxi comme convenu. Descendre dans la rue, ç’aurait été m’exposer à des agressions de toutes genres, alors je lui ai demandé le plus gentiment possible si je pouvais rester là, passer la nuit et rentrer au matin. Il a clairement refusé, me forçant même à ramasser rapidement mes affaires et partir. J’ai eu peur comme jamais ce soir là. Je me posais mille et une questions. Le pire c’est que j’avais un voyage prévu sur Amsterdam le lendemain, très tôt. J’étais donc désespérée, mais je suis partie, quitte à dormir à la rue s’il le fallait, mais décidée à ne pas vendre ma dignité. J’ai fait une courte prière, et je suis sortie dans la rue. Elle était silencieuse, tout le monde dormait ou presque. Derrière moi, je remarque 3 trois personnes qui sortent du même immeuble et qui montent en voiture. Ils me font signe, je crois rêver! « Ben alors, tu vas où comme ça? » « Ben je vais à Paris, 14è! ». Je jouais la meuf sereine, alors que je tremblais au fond de moi. « Il y a plus de métro à cette heure hein! » Et moi, faussement surprise « Oh c’est vrai? Mince je savais pas! » Donc ils proposent de m’emmener. « Tu vas où dans le 14è? ». J’étais absolument ravie! « Rue des plantes, c’est près d’Alésya ». Je monte donc avec eux joyeusement et puis je commence à paniquer en les observant de près. Il y avait 2 hommes. L’un était assis avec moi à l’arrière et l’autre conduisait, avec une autre femme devant. Pas très propres et pas très bavards, pour vous dire, ils avaient tout des psychopathes qu’on voit à la télé. Là je me dis qu’ils pourraient m’enlever et me faire subir toutes sortes d’atrocités, personne ne saurait jamais. Je continue donc de prier silencieusement jusqu’à destination. Ils ont été super sympas, m’ont laissée à quelques pas de mon hôtel. Et moi je me dis que c’est pas bien de juger les gens sur leur apparence. Avec le recul, je me dis que c’étaient sûrement des anges envoyés par Dieu. Parce que honnêtement, combien de chances avais-je de m’en sortir si bien ce soir là?

A partir de ce jour, je me dit que cet homme avait raison, je n’ai pas de chance. Ce que j’ai est au delà de ça. J’ai la foi et un destin magnifique, l’amour de Dieu et sa protection qui font que jamais aucun homme ne pourra m’imposer ce que mes principes m’interdisent. Je me suis jurée que ce salopard allait recroiser ma route un jour, je ne suis pas pressée. Mais avant ça, il me verra à la télé. Avant ça, il aura mille et une occasions de regretter son geste. Et le jour où il me verra, il sera humilié devant ma face, car Dieu ne laisse pas ses enfants sans défense, jamais! On a toujours le choix, peu importe la situation. Je ne sais pas de quelle religion vous êtes, mais gardez la foi car l’homme n’est rien sans! J’aurais pu me laisser faire ce soir là, mais ça m’aurait rapporté quoi? Du cosmétique! Et l’instinct de baisser la tête devant tout le monde à cause de mon secret honteux. Aujourd’hui je peux marcher la tête haute et je dis merci à Dieu, car franchement, que serais-je sans lui?

By Esso-Yodou.

4 commentaires

  1. Wahoo en tout cas tu as fais preuve de grand courage. Je ne suis pas fière de son comportement car il ridiculise la race masculine… Et surtout bravo à toi Dieu continue de veiller sur toi

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s