Le vain orgueil de cette jeunesse

Je regarde mes jeunes camarades et j’ai de plus en plus de mal à m’identifier à cette génération. On pourrait croire que le monde tourne à l’envers ! Dans l’ancienne société africaine, la jeunesse était servile à un level qui personnellement me dépasse, même si je me définis comme quelqu’un d’assez respectueux envers mes aînés. Aujourd’hui, ils se prennent tellement pour des superstars que j’ai juste envie de distribuer des gifles pour les réveiller.
C’est toi qui n’as ni travail ni responsabilités, mais c’est toi qui piques la grosse tête. Oh, on m’a manqué de respect ! Oh, je ne peux pas m’excuser, c’est à lui/elle de le faire ! Mon père m’a donné son vieux téléphone ; franchement il me voit utiliser cette vieillerie ? Ce genre de phrases me fatigue les oreilles à longueur de journée. Et ce sont les mêmes personnes qui vont te dire qu’ils ont monté un business ! Le plus souvent un service à la demande, qui exige beaucoup de contacts avec la clientèle. Ensuite, ils vont s’étonner que ça ne marche pas. Ben oui les gars, il faut un minimum d’humilité pour faire marcher un business ! Quand tu refuses de respecter les aînés sous ton toit, c’est des clients que tu vas pouvoir respecter, câliner, amadouer ? Il faut être réaliste, tu veux leur argent et personne ne donne le sien facilement ! Il faut savoir faire des courbettes de temps en temps. Se taire et écouter, apprendre pour ne pas avoir à essuyer des revers malsains. Et tout ça commence par la maison, ça commence par accepter ce qu’on te donne sans toujours te plaindre, apprendre à demander, à écouter, à obéir avant de commander. Mais combien le font encore ?
Beaucoup se moquent de moi parce que moi « une fille » je roule « cette moto-là ». Termes utilisés pour désigner la vieille mate de mon père que je roule allègrement (quand elle veut bien rouler 😂🤣). « Moi je préfère prendre le zem hein, ton affaire de mate là c’est trop honteux » Ce genre de phrase là me fait trop rire en vrai. « Toi », tu es qui ? Tu as fait quoi pour ce monde et tu te la pète comme ça ? Tu te trouve tellement riche que tu veux gaspiller ton argent dans les zem, mais tu fais quoi dans la vie ? Rien, nada ! La plupart vivent encore aux crochets de leurs parents mais prennent de grands airs. Donc en fait, toute la ville est dehors en train de te guetter pour voir comment tu te déplaces hein ? Donc tu t’inquiètes plus des ragots que de te chercher quoi ? Donc quand on va rire de toi, tes projets et tout ce que tu prépares ça va s’évaporer hein ? Eh ben je vous plains…Vous avez trop de problèmes ! Du courage à cette jeunesse qui accorde plus d’importance aux apparences qu’aux valeurs, qu’au travail. Moi ? Je vais continuer de me déplacer le moins chèrement possible, jusqu’à ce que mon travail m’ait porté au rang où je ne pourrai circuler qu’en limousine (oui, je me la pète, et alors ?) A ce moment-là, j’espère pour ceux qui rient aujourd’hui qu’ils seront en hélicoptère !
Ironiquement vôtre,
Esso-Yodou.

Un commentaire

  1. C’est vrai, les jeunes pensent que tout est rose. C’est en partie l’éducation des colons qu’on continue de recevoir qui nous permet de penser tout les temps que nous devorions avoir honte de notre style de vie au départ. Il faut surtout faire avec les moyens de bord afin de réaliser quelque chose de grand….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s